Informations COVID19

 

La Belle Plane vous recevra à nouveau le 1er juillet, pour que vous passiez un séjour en toute quiétude et sérénité. Devant les nombreuses inconnues propres à l’épidémie du coronavirus et afin de garantir la santé de nos hôtes ainsi que la notre, nous avons pris la décision raisonnable de retarder la ré-ouverture de la Belle Plane.

Dans l’attente et le plaisir de vous recevoir, prenez bien soin de vous.

Martine et Claude

La mise en place de protocoles sanitaires tels que, des règles d’hygiènes très strictes, le délai de 24 heures entre deux occupations de chambres. L’obligation d’ôter dans la chambre tous les objets facteurs potentiels de contamination (les coussins, les plaids, les magazines et les revues d’informations touristiques mises à disposition…).

Toutes les mesures de distantiation sociale, l’obligation de minimiser les contacts et les relations. De ne pouvoir partager ni petits-déjeuner, ni apéritifs conviviaux altèrent grandement l’essence même d’une maison d’hôtes.

Au 1er juillet nous pourrons vous garantir une sécurité sanitaire irréprochable et la plupart des sites touristiques seront ré-ouverts.

Au 1er juillet nous aurons une meilleure visibilité du déconfinement. Le virus aura peut-être perdu de sa virulence, ce qui nous permettra de vous recevoir confortablement ou bien, et c’est notre souhait le plus cher, il aura disparu avec l’été.

Avec une capacité d’accueil de quatre chambres, de vastes espaces communs, une très grande piscine et un jardin d’un hectare entouré de prés et de bois, la distanciation physique sera assurée.

En cas de mauvais temps, nous disposons de vastes espaces communs, qui permettront d’organiser les petits-déjeuners dans les meilleures conditions. Les restaurants seront ouverts, mais une solution pour dîner sous forme de repas à emporter sélectionnés chez les restaurateurs alentour pourront être servis sur les tables du jardin ou dans les espaces dédiés.

Nous n’aurions jamais pensé écrire cela mais notre maison dont la fraîcheur l’été est garantie par des murs très épais, fonctionne sans climatisation (facteur de propagation des virus). Notre piscine, dont le liner a été remplacé pour la saison d’été, est traitée au chlore (un désinfectant redoutable).

Retrouvez nos dernières infos sur notre page dédiée .

Prenez bien soin de vous

Chers Hôtes,
Pour le printemps vous aviez choisi notre maison d’hôtes pour passer quelques jours de vacances dans notre belle région et nous vous en remercions.
Depuis, malheureusement, l’épidémie s’est répandue sur toute la planète. Aussi nous vous accueillerons dès qu’il vous sera possible de voyager.
Nous vous souhaitons de traverser cette bouleversante période bien à l’abri chez vous et d’être tous épargnés par ce virus.
La Belle Plane au Printemps
La Belle Plane au Printemps

Effervescence !

Façade de la Belle Plane sous le soleil d'octobre
Façade ensoleillée de la Belle Plane

Nos premiers hôtes sont venus et sont repartis ! Quelques heures avant leur arrivée, la pression montait à mesure que les heures passaient. Enfin nous étions prêts, les dernières appliques dans les chambres posées, les tournevis et escabeaux enlevés et tout ça une demie-heure avant l’arrivée des premiers hôtes !

Tout s’est très bien passé, les couples et les familles ont été adorables et bienveillants. Ils ont apprécié les chambres, les espaces comme le salon du premier ainsi que les petits-déjeuners. Leurs compliments sont un encouragement et même une récompense après cette longue année de travaux. Donc nous allons continuer à accueillir nos hôtes et surtout faire de belles rencontres qui sont quand même la finalité de cette activité.

La suite Héloïse vue de la salle de bain

Remerciements

Depuis trois mois il s’est passé plein d’événements. D’abord les travaux finissants, la maison a cessé de ressembler à une ruche ! Les artisans nous ont quitté peu à peu  et l’été n’était pas trop long pour s’occuper des finitions !

Pour le 14 juillet, nous avons profité de la terrasse Héloïse pour regarder le feu d’artifice tiré au-dessus des toits de lauze de Sarlat. Théo nous a rejoint et nous a donné un sérieux coup de main. En échange il a étrenné la chambre Bleue.

Au mois d’août, mon papa nous a quitté et du coup tout s’est arrêté, le temps de lui dire adieu.

Depuis septembre nous avons repris les finitions et les derniers achats, les inscriptions sur centrales de réservations, la mise à jour du site…

Et nous voilà fin prêt pour l’ouverture aux vacances de la Toussaint ! Alors un grand merci à la famille et aux amis qui depuis 14 mois nous ont soutenus, réconfortés et aidés dans cet ambitieux projet.

Nos remerciements à tous les artisans qui ont fait un excellent travail de rénovation et qui eux aussi nous ont soutenus et encouragés devant les mauvaises surprises qui surgissaient les unes derrières les autres ! Nous ne pouvons pas nommer tout le monde mais nous remercions tout particulièrement Manuel Ribeiro notre maçon,  Fabien Laden le plâtrier et son équipe David et Nicolas, Yannick Magnol pour la toiture, l’entreprise Zavelec représentée par l’incomparable Ralph pour l’électricité mais aussi Ricardo et le jeune Baptiste, l’équipe de Daniel Lachenèvrerie pour le terrassement, Philippe Gallet pour les menuiseries, Damien Dall’Arche pour les peintures ainsi que son frère Christophe qui au démarrage du projet nous a fait profité de ses relations, nous a soutenu dans les moments difficiles et nous a donné de nombreux conseils.

Trois fois un an !

Il y a un an nous déposions nos valises dans notre grande maison avec de grandes rénovations en perspective ! Les travaux touchent à leur fin et dans un mois nous proposerons 5 belles chambres toutes neuves et pimpantes sous le soleil du Périgord !
Un an, c’est le temps qu’il a fallu pour devenir enfin les heureux propriétaires de notre belle endormie !
Un an, c’est le temps passé à monter notre projet puis choisir une belle région touristique, une cité culturelle renommée, enfin une maison dans un cadre remarquable et suffisamment proche du centre-ville pour s’y rendre à pied. Enfin visiter toutes sortes de belles demeures dans le Périgord Noir avec une idée bien précise dans la tête : Nous rapprocher de nos fils et changer d’activité professionnelle. D’exploitant d’un parc des expositions en Normandie, devenir exploitant de chambres d’hôtes !
Trop grandes, trop vétustes, trop abandonnées ou trop chères ! Nous avons fini par trouver la maison qui nous correspondait, un ancien chais du XIXe transformé au fil des décennies en maison familiale, puis laissé à son triste sort et oublié des hommes. La nature s’était refermée sur lui quand les volets s’étaient clos. Donc comme dans le château de la Belle au bois dormant, nous avons arraché des murs et des murs de ronces pour retrouver un jardin, abattu des arbres de toutes formes et de toutes tailles pour apporter la lumière, gratté la terre pour dégager de vieux murs et de vieux escaliers en pierre et enfin… Nous avons attaqué les travaux !